ANPR: Un réseau de caméras de surveillance et de lecteurs de plaques d’immatriculation aide la police à lutter contre la criminalité et permet d’appliquer les règles de circulation routière.

Contenu :

Objectifs

Protection des 120 000 habitants de la zone de police contre le banditisme mobile et application des règles de la circulation routière.

Réalisation

1/ Le module « caméras de surveillance classiques »

En cas de faits graves, on peut visionner les images filmées dans le quartier et retrouver l’auteur des faits. L’utilisation des caméras de surveillance, des lecteurs de plaques d’immatriculation, des panneaux annonçant la présence de ces caméras intelligentes et du module « caméras de surveillance » sur le serveur vise les objectifs suivants :

  • La prévention générale et la prévention des délits ;
  • La dissuasion à commettre des délits ;
  • L’élucidation des délits commis et l’augmentation des chances d’en arrêter les auteurs ;
  • Une approche plus efficace des bandes itinérantes commettant des cambriolages domestiques, des cambrio-
  • lages dans des entreprises et dans des bâtiments commerciaux, des attaques par voiture-bélier, etc. ;
  • La lutte contre le phénomène grandissant des accidents de la route avec délit de fuite.

2/ Le module « contrôle liste noire »

La plaque d’immatriculation de tout véhicule passant devant la caméra est lue et comparée à des listes de véhicules recherchés (véhicules volés, non assurés, signalés...). Si un véhicule recherché passe devant une caméra, celle-ci envoie un signal à notre dispatching, qui peut à son tour demander aux équipes d’intervention de rechercher le véhicule en question. Avec le module « contrôle liste noire », on vise les objectifs suivants :

  • Rechercher efficacement les personnes et les véhicules signalés ;
  • Augmenter la surveillance de certains auteurs d’infractions ;
  • Augmenter les chances d’arrêter les personnes conduisant sans assurance des véhicules en défaut de contrôle technique.

3/ Le module « contrôle de tronçon »

La plaque d’immatriculation de tout véhicule passant est lue par une première caméra puis par une seconde située quelques kilomètres plus loin. La distance entre ces caméras divisée par le temps de parcours donne la vitesse moyenne. Si cette vitesse moyenne est plus élevée que la vitesse autorisée, une amende sera imposée.

Avec le module « contrôle de tronçon » et les panneaux correspondants sur ces tronçons, on vise les objectifs suivants :

  • Dissuader les excès de vitesse ;
  • Réduire le nombre d’accidents de la circulation avec lésions corporelles sur ces tronçons.

4/ Le module « trafic clandestin de poids lourds »

Une interdiction des camions de plus de 3,5 tonnes est d’application dans certains lieux de la zone de police. Les plaques d’immatriculation de ces camions sont lues, leur hauteur est détectée pour vérifier qu’il s’agit d’un
camion, le temps de parcours est calculé et, à moins que les camions aient été chargés ou déchargés, une amende est imposée. Avec le module « trafic clandestin de poids lourds », plusieurs objectifs sont visés :

  • Améliorer la qualité de vie dans le centre de certains villages par un meilleur contrôle de l’interdiction des camions de plus de 3,5 tonnes, à l’exception des dessertes locales ;
  • Mieux contrôler la vitesse des camions (autorisés).

5/ Le module « contrôle liste blanche »

Ce module est utilisé en combinaison avec le module « trafic clandestin de poids lourds », mais peut également être utilisé par exemple en cas de travaux de voiries. La plaque d’immatriculation de tout véhicule passant est lue et comparée à une liste de véhicules autorisés à passer à cet endroit (liste blanche). Tout véhicule ne figurant pas sur cette liste reçoit une amende. Avec le module « contrôle liste blanche », plusieurs objectifs sont visés :

  • Dans les lieux où l’accès est interdit aux poids lourds, sauf desserte locale, appliquer cette interdiction à l’exception des camions, des autobus et des autres poids lourds qui y ont accès ;
  • Dans les lieux interdits d’accès, mieux contrôler l’interdiction des véhicules motorisés dans les zones piétonnières (rues commerçantes), à l’exception des véhicules autorisés ;
  • Dans les lieux interdits d’accès, mieux contrôler l’interdiction aux véhicules motorisés lors d’éventuels travaux de voirie, à l’exception de la circulation locale ;

Budget

Les quelque 2 millions d’euros d’investissement + 80 000 € de coût annuel.

Données du projet

Organisateurs (promoteurs) :
  • La zone de police de Turnhout
Partenaires de l'organisation :
  • AWV (gestionnaire de la route)
  • Commune (gestionnaire de la route + financement)
  • Parquet (suivi)
Langue :
  • Nederlands
Champ d'action :Zone de police
Thèmes :
  • Caméras de surveillance

Plus d'infos

Contact

Roger Leys Chef de corps de la zone de police de Turnhout Zone de police de Turnhout Noord-Brabantlaan 70 2300 Turnhout T : 003214408011

Liens

Annexe au fichier


Cette bonne pratique constitue un des outputs du projet européen Domestic Burglary. Ce projet s’était déroulé d’octobre 2013 à décembre 2014 inclus. Entre-temps, de nouvelles évolutions ont donc pu avoir lieu dans la mise en œuvre des pratiques concernées. Contactez-nous pour signaler les changements..