Organisez vous-même votre sécurité

La sécurité commence par l’adoption de bonnes habitudes. Il vous incombe de sensibiliser et de motiver votre personnel. C’est pourquoi une bonne ambiance de travail est essentielle et détermine la réussite des mesures organisationnelles.

Votre personnel montre peu d’intérêt aux aspects qui ne relèvent pas des tâches journalières? Convainquez-les de l’importance de la sécurité dans votre restaurant pour tous. Ci-après, vous découvrirez des mesures simples et concrètes qui vous permettront d’élaborer un plan efficace de mesures de sécurité.

Organisez vous-même votre sécurité

Augmentez la vigilance

Veillez à ce que votre plan de sécurité ait une place importante dans la pratique journalière de votre restaurant. En qualité de dirigeant, nous vous conseillons d’aborder en profondeur cet aspect avec votre personnel. Racontez aux collaborateurs ce que vous attendez clairement d’eux. Et augmentez les conditions pour travailler en sécurité. Les mesures suivantes y contribuent.

  • Formez vos collaborateurs. Donnez à vos collaborateurs une formation pratique en prévention de l’agression et des attaques. Apprenez-leur à être et rester alerte aux signaux et personnes suspects et racontez leur comment ils doivent faire face aux attaques.
  • Discutez et faites des accords. Avez-vous des discussions avec votre personnel ? Inscrivez régulièrement le thème de la sécurité à l’ordre du jour. Expliquez pourquoi les procédures en matière de sécurité sont nécessaires. Concluez des accords clairs sur le signalement et la centralisation des incidents de sécurité. Formulez des instructions concises et claires et notez-les sur papier.
  • Conventions avec la police. Informez les services de police locale sur les mesures de sécurité dans votre restaurant.
  • Screenez le nouveau personnel et informez-les. Faites un screening approfondi de vos collaborateurs. Prenez contact avec leur précédent employeur et demandez un extrait du casier judiciaire (l’ancien ‘certificat de bonnes vie, conduite et mœurs’). Informez les nouveaux membres du personnel recrutés sur les mesures de sécurité.
  • Comportement professionnel. Veillez à ce que vous et vos collaborateurs donnent toujours une impression de professionnalisme et de vigilance. Les agresseurs ont-ils l’idée qu’ils travaillent de manière désordonnée ? Ils s’attendent à un plus grand butin et à moins de mesures de sécurité.

Un plan de sécurité au point

Avez-vous élaboré un plan de sécurité ? Veillez à ce que tout le monde l’exécute et le suive. Quelques conseils qui peuvent aider à mettre en œuvre ces procédures :

  • Impliquez votre personnel. Développez-vous un plan de sécurité ? Mettez-vous à la pâte avec vos membres du personnel et associez-les le plus rapidement possible. Cela accroît leur intérêt à la mise en œuvre de celui-ci. En outre, il apprennent de la meilleure façon comment fonctionne votre restaurant au jour le jour. Faites confiance en leur créativité et contribution.
  • Travaillez activement à votre plan. Consignez le plan de sécurité sur papier et notez vos instructions et numéros de téléphone importants de manière claire. Evaluez à temps vos mesures et procédures et adaptez-les régulièrement. Cela accroît l’efficacité des mesures et vous permet, à vous et à votre personnel, d’être en alerte. En qualité de gérant, montrez vous-même le bon exemple.
  • Désignez un responsable. Veillez à impliquer un coordinateur fiable. Indiquez à vos collaborateurs à qui ils peuvent signaler des incidents suspects ou des situations qui dérogent de la normale. Demandez à votre responsable de tenir un journal de bord.
  • Communiquez les changements. Vous rénovez ou une réaménagez les lieux ? Modifiez-vous les procédures ou les accords sur les transports de valeur ou les règlements ? Ceci peut avoir des incidences sur votre plan de sécurité. Informez toujours vos collaborateurs. Et veillez à ce que les services de police locale et votre conseiller en technoprévention soient informés de votre plan de sécurité.
  • Adhérez à un consortium de gardiennage ou à un réseau d’information de quartier (RIQ). Il peut s’avérer fort utile d’adhérer à une initiative collective de sécurisation de votre rue ou quartier.
  • Soyez suffisamment présents. Vous et votre personnel êtes-vous activement et clairement ‘présents’ ? Alors, vous serez mieux préparés à la plupart des formes de criminalité qui menacent les restaurants.
  • Montrez que vous adoptez des mesures de sécurité. Adoptez-vous des mesures de sécurité dans votre commerce ? Faites-le donc savoir au monde extérieur. Accrochez par exemple un pictogramme d’un système de vidéosurveillance, mentionnez la présence d’un terminal de paiement électronique, …
  • Soyez discrets. Les informations relatives à l’encaisse, les procédures de sécurité et le transport de valeur ne doivent pas être connues des personnes extérieures. Veillez à ce que les membres du personnel en soient bien conscients. 

Ouvrir et fermer avec vigilance

De bons accords au sujet de l’ouverture et de la fermeture du restaurant peuvent réduire les risques d’agression.


  • Restez alerte. Veillez à ce que l’ouverture et la fermeture soient réalisés par plus d’une personne. N’ouvrez pas aux personnes suspectes. Faites attention à l’environnement et vérifiez les irrégularités dans le restaurant ou les traces d’effraction. Au moindre doute : n’ouvrez pas la porte et prévenez immédiatement la police.
  • Lumière et aperçu. Veillez à ce que l’accès de votre commerce offre un aperçu suffisant de votre commerce et soit suffisamment éclairé.
  • Fermez les portes. Ne laissez pas ouverte l’entrée du personnel et celle des fournisseurs. Utilisez uniquement l’accès du restaurant et contrôlez celle-ci (avec vidéosurveillance par exemple). Fermez correctement les espaces inaccessibles au public.
  • Gardez les fournisseurs à l’œil. Méfiez-vous des fournisseurs inconnus qui s’annoncent de manière inattendu. Gardez également un contrôle sur le chargement et le déchargement de toutes les livraisons.
  • Raccompagnez les clients tardifs. Y a-t-il après l’heure de fermeture des clients encore présents ? Accompagnez-les personnellement à l’extérieur. Contrôlez s’il reste dans votre restaurant des clients tardifs, surtout autour de l’entrée du personnel et de l’accès aux dépôts. Pour les clients qui arrivent trop tard, cette règle s’applique : fermé, c’est fermé.
  • Des accords stricts. Respectez la procédure de fermeture et enclenchez après les heures de bureau le système d’alarme. Contrôlez en cas de départ si toutes les fenêtres ou portes sont bien fermées.

Préparez une gestion sûre des clés

Il arrive trop souvent que personne ne sache qui a quelles clés et où se trouvent certaines clés. C’est pourquoi il est important de tenir compte des éléments suivants.

  • La discipline est la clé de la sécurité. Donnez la clé pour l’entrée principale et le coffre à maximum deux personnes. Mettez vos clés à un endroit fixe et rangez correctement les clés de réserve. Ne laissez pas les clés sur les portes, fenêtres, vitrines ou armoires.
  • Sécurisez vos clés. Utilisez des clés avec un profilé protégé que vous ne pouvez copier qu’avec certificat ou code.
  •  Fermez les locaux sensibles. Vous n’utilisez pas la pièce où vous conservez l’argent ? Fermez-la dans ce cas.

Masquez votre caisse

Limitez la quantité d’argent cash dans la caisse : cela dissuade les agresseurs. Si malgré tout, un hold-up arrive, l’ampleur des pertes sera limitée. Veillez à ce que votre caisse s’ouvre facilement. Vous évitez ainsi de créer la panique en cas d’agression éventuelle. Parcourez également ces mesures :


  • Mettez la caisse hors de vue. Ne mettez pas votre caisse au dessus d’un comptoir. Placez-la à un endroit où vos convives ne peuvent accéder facilement et en voir le contenu. Veillez à avoir une vue sur l’entrée et l’intérieur de votre restaurant.
  • Butin limité. Conservez un minimum d’argent dans votre caisse. Demandez à vos clients de payer électroniquement. Un terminal de paiement comme Bancontact est également facile pour eux.  
  • Petites coupures. Est-ce que le montant dû est inférieur de moitié au billet de banque utilisé ? Vous pouvez refuser de grands billets de banque (ex. des billets de 200 euros ou de 500 euros). Pour des raisons de sécurité, vous pouvez avertir au préalable vos clients par écrit de cette procédure. Faites-le donc savoir : accrochez une affiche à des endroits visibles.
  • Compter loin des regards indiscrets. Comptez votre caisse dans un local séparé que vous seul pouvez ouvrir de l’intérieur. Veillez à un raccordement d’alarme et de téléphone et installez un espion de porte, une ornière qui vous permet de regarder derrière la porte. Vous ne disposez pas d’un espace de comptage à part ? Comptez dans ce cas votre argent après les heures de bureau.

Rangez votre argent en sécurité

La présence d’argent et d’autres objets de valeur font de votre commerce une cible idéale. Rangez-les toujours de manière sûre.

  • Caisses vides. Vous avez beaucoup d’argent cash dans votre caisse ? Rangez-les le plus rapidement possible dans un coffre antivol. Votre caisse ne doit servir qu’à changer la monnaie.
  •  L’argent dans le coffre, pas dans la maison. Déposez votre recette du jour dans un coffre de nuit de la banque. Ou dans votre coffre personnel.

Masquez votre transport de valeurs

Cachez tous les mouvements d’argent dans et à l’extérieur de votre restaurant. En dehors de quelques personnes de confiance, personne n’a à savoir combien et quand vous transportez de l’argent.

  • En dehors des heures de bureau. Changer de l’argent, mettre de l’argent dans votre caisse ou dans le coffre, autant d’actions qu’il est préférable d’accomplir en dehors des heures d’ouverture. Choisissez à chaque fois d’autres moments.
  • Transport professionnel. Faites appel pour le transport externe de valeurs à des transporteurs professionnels. Il peut être moins couteux d’organiser cela éventuellement avec des collègues indépendants.
  • Valise intelligente. Vous transportez de l’argent en dehors ? Optez pour la valise intelligente qui protège vos recettes et valeurs contre des tentatives de sabotage. Un agresseur force votre coffre ? Le contenu est alors neutralisé ou rendu inutilisable. Un exemple est le light-CIT (Cash in Transit), une valise intelligente légère. Afin d’en promouvoir l’utilisation, le Service public fédéral Intérieur accorde un incitant fiscal. Vous lirez davantage d’informations à ce sujet plus bas.
  • Evitez la prévisibilité. Vous déposez vous-même de l’argent à la banque ? Evitez autant que possible les schémas fixes. Demandez à chaque fois à une personne fiable de le faire, à d’autres moments. Changez les itinéraires. Etablissez des procédures et soyez discrets.
  •  Préparez-vous en chemin. Ayez toujours un gsm à portée de main avec des numéros d’urgence préprogrammés.
  • Soyez discrets lors de votre visite à la banque. Convenez avec votre banque que vous déposez l’argent directement à l’arrivée ou hors de la vue de tiers. Vous déposez vos recettes dans le coffre ? Assurez-vous d’abord que votre démarche est sans risques. Faites-le de préférence à deux : un collaborateur observe l’environnement, alors que l’autre effectue le versement.

En duo avec la police

  • Soyez membre d’un réseau. En qualité de restaurateur, vous pouvez adhérer à un réseau d’information de quartier (RIQ). Les citoyens d’un même quartier ou commune peuvent collaborer avec la police locale. Ils donnent des informations sur les situations et comportements suspects. La police examine ensuite ces conseils et donne des conseils de prévention. Vous souhaitez être membre d’un RIQ ou en créer un dans votre quartier ? Prenez contact avec votre zone de police.
  • Signalez les situations suspectes. Vous remarquez quelque chose de suspect ? Signalez-le immédiatement au numéro d’urgence gratuit 101 ou appelez votre police locale. Décrivez la situation, les personnes et voitures suspectes de manière détaillée.